Comment créer un site WordPress en 2023

Voilà c’est fait ! Tu as trouvé une idée de niche pour lancer ton premier site. Tu as déjà une vision de la manière dont tu vas le monétiser et le type d’articles que tu envisages de publier. Te voilà sur le point de réaliser tes premiers euros sur internet ! 💰


Il va falloir, avant toute chose, mettre sur pied un site WordPress. En étant novice dans le monde d’Internet, il est aisé de se sentir rapidement accablé face à chaque élément technique. C’est là une réalité qui pourrait repousser ton projet à une date ultérieure, voire à jamais. ☠️

Cependant, n’aie aucune crainte, car tu es au bon endroit. Je vais te fournir dans cet article :

  • Un tutoriel détaillé pour construire ton propre site WordPress, avec une marche à suivre précise et simple ;
  • Les astuces les plus efficaces pour te lancer sereinement, pour partir du bon pied ;
  • Enfin, l’ensemble des connaissances essentielles à acquérir pour gagner en autonomie dans ce domaine.

Tout est conçu pour t’accompagner dans la réussite de ton projet web. Alors, ne te décourage pas face à ces premiers obstacles techniques, je suis là pour t’aider à les surmonter.

Je t’encourage vivement à parcourir les différentes étapes de ce manuel les unes après les autres. J’ai élaboré ce guide avec le plus grand soin, de façon à ce qu’il t’accompagne, tel un soutien infaillible, durant le processus de mise en place de ton site web. 🏗️

Qu’est-ce que WordPress exactement ?

WordPress se définit comme un CMS, un acronyme pour « Content Management System », ou système de gestion de contenu si l’on traduit littéralement. En des termes plus simples, cela signifie qu’il te facilite la tâche de construction d’un site web.

Avec WordPress comme allié, tu es en mesure de proposer à tes visiteurs un site de haute qualité, même si tu es un novice et que la programmation te semble un langage extraterrestre. Les options qu’il offre sont quasiment sans limites : du blog personnel au magazine en ligne, en passant par le site vitrine ou même le site de commerce en ligne.

Elle est pas belle la vie ? 🌺

Néanmoins, je te conseille de prêter une attention particulière à ne pas confondre WordPress.com et WordPress.org. Il est essentiel de comprendre les différences entre ces deux plateformes pour bien débuter :

La première option, WordPress.com, fonctionne sur un modèle « prêt à l'emploi », similaire aux plateformes de blogs tels que Skyrock ou Blogger. C’est une version simplifiée qui offre moins de flexibilité ;

La seconde option, WordPress.org, te donne accès à la version open-source de WordPress. Cela signifie que tu peux la personnaliser à ton gré, en fonction de tes besoins et de tes envies ;

De mon point de vue, je te suggère vivement d’opter pour la version open-source, non seulement pour ses avantages techniques, mais aussi pour son potentiel en matière de référencement sur les moteurs de recherche.

Tu dois probablement te poser la question…

Quel est le coût d’un site WordPress ?

Le fait d’utiliser la version open-source de WordPress ne signifie pas que tous les éléments seront sans frais. Il te faudra investir initialement dans l’achat d’un nom de domaine et d’un hébergement pour y installer ta version de WordPress.

Pour te donner une perspective de ce que cela pourrait coûter, considérons l’offre de l’hébergeur O2Switch. Ils proposent un package qui comprend :

  • Un nom de domaine gratuit pendant la première année ;
  • Et un hébergement mutualisé, ce qui signifie que tu peux y ajouter autant de sites que tu le souhaites pendant une année;

Il est donc important de comprendre qu’il y a des coûts associés à la mise en place d’un site WordPress, même si la plateforme elle-même est libre et gratuite à utiliser. C’est un petit investissement pour démarrer ton voyage dans le monde numérique.

➡️ Cela équivaut à un coût annuel de 58,80€ TTC, la première année, puis 84€ TTC, les suivantes. À cela, tu devras ajouter 9,99€ chaque année pour le renouvellement de ton nom de domaine.

En résumé, tu peux mettre sur pied un site WordPress pour moins de 100€ par an. L’avantage notable ici, c’est que tu peux lancer d’autres sites pour seulement 9,99€ par an, étant donné que tu disposes déjà d’un hébergement mutualisé capable d’accueillir ces nouveaux sites. 👍

Tu peux aussi envisager de choisir un thème premium. Un thème, c’est en fait un ou plusieurs modèles prédéfinis qui te proposent une esthétique et une disposition de contenu plus soignées ou structurées. Il peut s’agir d’un moyen efficace pour donner à ton site un aspect professionnel et attrayant.

Dans ce contexte, je te conseillerais vivement d’investir dans un thème WordPress « mobile responsive ». En d’autres termes, un thème spécialement conçu pour une expérience utilisateur optimale sur smartphone.

Pour illustrer l’importance de cette fonctionnalité, sache qu’un de mes sites voit 91% de son trafic provenir d’utilisateurs mobiles !

➡️ Les coûts de ces thèmes sont variables, mais tu devrais prévoir un budget situé entre 50 et 300€ pour ceux qui sont les plus onéreux. Certains thèmes sont vendus sous une licence unique, alors que d’autres t’offrent la possibilité de les utiliser sur l’ensemble de tes projets, sans aucune restriction.

Pour t’aider dans ta recherche, tu peux regarder des options telles que Kadence, Astra, GeneratePress ou encore Divi. Ce sont des choix respectés et plébiscités pour leur fiabilité et leur esthétisme.

En complément, tu pourrais envisager d'embaucher un graphiste pour personnaliser ton site avec des images uniques. Cela représente bien sûr un coût supplémentaire et n’est pas une étape cruciale lors de tes premiers pas dans la création de sites web. Autrement, l’utilisation d’images libres de droits est une alternative valide.

➡️ Pour conclure, il est possible de lancer ton propre site internet pour un coût annuel inférieur à 100€, auquel tu peux éventuellement ajouter l’achat d’un thème premium si tu le souhaites.

Les 9 étapes de création d’un site WordPress

J’ai préparé pour toi une liste détaillée des 9 étapes clés pour créer ton site WordPress. Je te recommande vivement de les suivre dans l’ordre afin d’éviter toute erreur ou omission.

Voici le parcours complet :

  • Étape 1 : Sélectionner et acheter un nom de domaine
  • Étape 2 : Souscrire à un service d’hébergement web
  • Étape 3 : Installer WordPress sur ton hébergement
  • Étape 4 : Découvrir l’interface de WordPress
  • Étape 5 : Sélectionner et installer un thème WordPress
  • Étape 6 : les paramètres de base de ton site
  • Étape 7 : Personnaliser ton site internet
  • Étape 8 : Installer des plugins complémentaires
  • Étape 9 : Ajouter du contenu à ton site

Ce que je te propose maintenant, c’est de te guider tout au long de ces Étape. Alors, prépare-toi une bonne tasse de café, et embarquons ensemble dans cette aventure passionnante ! ☕

Étape 1 : Sélectionner et acheter un nom de domaine

Une fois que tu as défini la niche ou la thématique sur laquel tu veux te concentrer, il te faudra un nom de domaine. On pourrait le comparer à l’adresse postale de ton site… mais sur le web !

Pour rendre cela plus compréhensible, voici mon nom de domaine :

Cela devient plus clair, n’est-ce pas ? Voyons maintenant comment…

Choisir un nom de domaine

Comme tu l’as déjà compris, le nom de domaine est l’identité d’un site internet. C’est la première chose que tes lecteurs vont voir, il est donc préférable de faire une bonne première impression.

C’est un peu comme dans les relations amoureuses, mais là, je m’écarte du sujet ! ✋

Il y a deux stratégies qui sont populaires en ce moment :

  • l’EMD ou exact match domain, qui consiste à avoir le mot clé comme nom de domaine (par exemple : evaluation-aspirateur.fr) ;
  • le branding, qui consiste à choisir un nom unique dans le but de marquer les esprits et de devenir une marque (par exemple : bicyclettman.com ❤️) ; Il n’y a pas de choix correct ou incorrect. Les deux stratégies fonctionnent, donc tout dépend de ton projet.

👉 Si tu crées un petit site pour faire de l’affiliation sur les bâtons de marche, tu peux choisir un EMD ;

👉 Si tu décides de créer un site sur la randonnée en montagne et tous ses aspects, un nom de marque serait une bonne idée;

Il faut juste se souvenir d’une chose : le nom de domaine doit être lié à la thématique. Si tu as choisi de faire du branding, ce sera à toi de raconter l’histoire derrière ce nom.

Dans tous les cas, essaie de respecter ces 5 critères :

  • Concis : il faut aller droit au but ;
  • Clair : on doit comprendre de quoi tu parles ;
  • Unique : il faut créer ta propre marque ;
  • Mémorable : c’est mieux si on peut s’en souvenir facilement pour y revenir ;
  • Facile à taper : pense à ton visiteur qui n’a pas envie de se compliquer la vie ;

Avec ça, tu es sûr de ne pas faire de faux pas ! 💪

Une fois que tu l’as choisi, il est crucial de…

Vérifier qu’il ne s’agit pas d’une marque

Pour vérifier que le nom de domaine ne comporte pas une marque, tu peux consulter le site de l’INPI.

Il te suffit de taper ton nom de domaine (sans l’extension .fr ou .com) et voir si une marque a été déposée.

Si c’est le cas, change d’idée. Il est inutile de prendre le risque de travailler sur ton site pour le perdre plus tard. Car c’est bien là le risque à utiliser une marque déjà existante !

Il vaut mieux éviter de jouer avec le feu. 🔥

Si tout est ok, tu te demandes sans doute…

Quelle extension choisir ?

Si tu es un peu perdu, ne t’inquiète pas, je t’expliqué ce concept : c’est simplement le petit bout de texte qui suit le nom de domaine.

Il peut être en .FR, en .COM ou encore en .ORG par exemple, et il y en a des centaines…

Cela signifie que tu peux trouver deux sites différents avec le même nom, mais une extension différente. C’est le cas par exemple pour jeuxvideo.com et jeuxvideo.fr. 🎮

Pour ce qui est du choix, il ne faut pas trop se prendre la tête. Concrètement, cela n’aura pas d’impact sur le référencement du site. Assure-toi simplement de choisir une extension connue qui inspire confiance à ton lecteur.

Par exemple, si ton site s’adresse à des lecteurs français, tu peux choisir le .FR. Si tu veux donner une dimension internationale à ton site, tu peux opter pour le .COM.

Maintenant que tu as les bases, passons à la pratique avec…

Tutoriel pour réserver un nom de domaine

⚠️ Ne mets pas en pratique immédiatement ce que je vais te montrer. En effet, il est possible de combiner l’étape de l’hébergement web avec celle du nom de domaine. Alors, lis d’abord les deux étapes avant de passer à l’action!

Pour acheter un nom de domaine, tu dois simplement aller sur un site spécialisé. Il en existe des dizaines, par exemple ionos.fr, ovhcloud.com ou encore lws.fr.

Pour notre exemple, nous allons utiliser ionos.fr :

Il te suffit de taper le nom que tu as choisi avant de cliquer sur le bouton « rechercher ».

Voici ce que tu vas obtenir comme page :

Dans ce cas précis, jesuisunvelo.fr est disponible (le contraire serait bizarre🤔). Il te propose même en dessous les autres extensions disponibles. Si cela te convient, tu peux cliquer sur le bouton « ajouter ».

Et c’est à ce moment-là que tu dois sortir ta carte de crédit pour payer. 💳

Lorsque tu disposeras de ton hébergement, il faudra que tu transfères ce nom de domaine dedans. Ce n’est pas toujours simple pour un débutant, alors découvre maintenant la deuxième étape pour trouver une méthode plus simple et plus rapide de le faire !

Étape 2 : Souscrire à un service d’hébergement web

L’hébergement web peut être comparé à la location d’un espace de stockage pour y placer et diffuser un ou plusieurs sites web. Ce sont généralement des entreprises dotées de serveurs énormes qui offrent ce type de service.

Mais alors, comment faire pour…

Choisir un service d’hébergement ?

Les hébergeurs web peuvent être classifiés en fonction des services qu’ils proposent et de leurs tarifs.

➡️ Parmi les hébergeurs offrant un bon rapport qualité-prix, citons O2Switch.

Comme nous l’avons déjà mentionné, ce service propose :

  • un plan à 84€ TTC par an pour l’hébergement mutualisé de tes sites internet ;
  • un nom de domaine gratuit pendant la première année ;

En plus, c’est une entreprise française, alors cocorico ! 🇫🇷

➡️ Si tu as besoin d’un hébergement plus haut de gamme parce que ton site attire déjà des dizaines de milliers de visiteurs, tu peux te tourner vers WP Serveur.

Ce service offre :

  • un chargement de pages plus rapide ;
  • une meilleure protection contre les tentatives de piratage ;

Cependant, comme tu peux le constater, le prix est plus élevé, avec un coût de 21,5€ HT par mois pour 1 à 3 blogs WordPress. 💰

Maintenant que tu es au courant des différentes options d’hébergement web, passons au…

Guide pour souscrire à un service d’hébergement web

Dans cette étape, nous allons à la fois réserver le nom de domaine et l’hébergement web. C’est la manière la plus simple pour commencer à créer son site WordPress.

Pour cela, il faut aller sur le site O2switch et créer un compte :

Une fois ton compte créé et que tu y es connecté, tu devras cliquer sur le bouton à gauche « commander un service » :

Tu seras dirigé vers une page te proposant de choisir l’offre unique (hébergement mutualisé + nom de domaine offert) ou l’achat d’un nom de domaine uniquement.

Clique sur l’offre unique et tu arriveras sur une page semblable à celle-ci :

Tu devras indiquer le nom de domaine que tu as choisi et préciser son extension. Si tu as déjà acheté un nom de domaine ailleurs, coche la case correspondante.

On te demandera de payer pour une ou plusieurs années selon ta préférence.

Et voilà, c’est fait ! ✅

Te voici maintenant locataire d’un espace où tu pourras stocker ton ou tes futurs sites. C’est un peu comme avoir un garage où garer ta voiture de luxe. 🏎️

Dans quelques minutes, tu recevras un e-mail contenant toutes les informations dont tu as besoin pour accéder à cet hébergement.

Il est maintenant temps de passer à…

Étape 3 : Installer WordPress sur ton hébergement


Après avoir acquis ton service d’hébergement et attribué ton nom de domaine, il est maintenant temps de mettre en place WordPress.

Voici mon guide étape par étape pour…

Installer WordPress sur son service d’hébergement

À ce point, tu devrais avoir reçu un email contenant toutes les informations nécessaires pour accéder à ton cPanel. C’est un tableau de bord qui te permet de gérer ton site et ton service d’hébergement.

Une fois que tu es connecté, ton écran devrait ressembler à ceci :

Si tu as acquis le nom de domaine en même temps que le service d’hébergement, tu auras gagné du temps.

Dans le cas contraire, tu devras ajouter le nom de domaine à ton service d’hébergement. Pour ce faire, rends-toi dans la section « Domaines » et clique sur « Domaines Configurés ».

Tu seras dirigé vers une page où l’on te demandera quel nom de domaine tu souhaites configurer.

Voici un exemple pour te montrer comment remplir le formulaire :

Une fois cela fait, retourne à la page d’accueil. Tout est en ordre, tu es maintenant au même niveau que les autres.

Maintenant, nous allons installer WordPress sur ton nom de domaine !

Cette fois, tu devras cliquer sur le bouton « WordPress ». Petite astuce : il se trouve tout en bas de la page avec son grand W blanc sur fond bleu. 🧐

Tu seras dirigé vers une page avec cette entête :

Descends tout en bas pour cliquer sur le bouton « installer maintenant ». Tu arriveras à cette page :

Tu devras notamment remplir le nom de domaine sur lequel tu souhaites installer WordPress, ainsi que le nom d’utilisateur administrateur et le mot de passe pour te connecter à ton tableau de bord.

Conserve bien ces informations, elles sont essentielles.

Une fois que tu as tout rempli, il te suffit de cliquer sur le bouton « Installation » qui se trouve en bas de la page pour lancer le processus. Il te suffit d’attendre quelques secondes pour que l’opération soit terminée.

Et voilà !

En général, on te donne directement l’adresse pour accéder au tableau de bord de ton site, qui est : lenomdedomaine.fr/wp-admin/.

Félicitations ! 🎉

Maintenant, il faut…

Obtenir un certificat SSL

Le certificat SSL est un certificat numérique lié à ton site web. Il assure aux utilisateurs la protection de leurs données et leur confidentialité.

Cela te permet de passer ton site en HTTPS et d’avoir le petit cadenas à côté de l’URL, comme sur mon site par exemple :

C’est une manière de renforcer la confiance de tes lecteurs !

Pour cela, il faut retourner au cPanel et cliquer sur le bouton « Lets Encrypt SSL » qui est sur la page d’accueil :

Sur cette page, tu trouveras tous les noms de domaine que tu as configurés sur ce service d’hébergement. Il te suffira de cliquer sur « Générer » à côté de celui sur lequel tu souhaites obtenir un certificat SSL.

Après avoir patienté quelques instants, ton site passera automatiquement en HTTPS !

Créer une boîte mail personnalisée

La dernière tâche à accomplir sur le cPanel est de créer une boîte mail personnalisée pour ton site. Ce n’est pas une obligation, mais cela te permet de séparer tes affaires personnelles de ton activité de blogueur !

Pour cela, tu dois cliquer sur « Comptes de messagerie » sur la page d’accueil du cPanel.

Tu tomberas sur cette page :

Il te suffira alors de cliquer sur le bouton « créer » et de choisir sur quel nom de domaine tu souhaites créer cette adresse.

Cela te permettra d’avoir une adresse mail de ce type : [email protected] .

Tu devras à nouveau choisir un mot de passe pour accéder à cette boîte mail. Conserve-le donc précieusement.

Étape 4 : Découvrir l’interface de WordPress


Une fois que tu es connecté à ton tableau de bord WordPress, tu devrais voir cette image :


(1) : Cet espace est simplement un message d’accueil. Il contient quelques raccourcis pratiques pour rédiger un article, créer ton menu ou encore activer ou désactiver les commentaires.
(2) : Cette section te permet d’avoir un aperçu rapide de certaines informations concernant ton site, comme le nombre d’articles, de pages et de commentaires.
(3) : C’est ici que tu cliques pour rédiger des articles pour ton blog.
(4) : C’est l’endroit où tu peux importer toutes les images, fichiers, GIFs ou vidéos que tu veux intégrer dans ton site.
(5) : Cette section te permet de créer des pages statiques.
(6) : Cet espace te permet de modérer les commentaires sous tes articles, pour les approuver ou les rejeter selon tes préférences.
(7) : C’est dans cette section que tu peux ajuster tous les aspects du design de ton site. Tu peux même changer le thème ici.
(8) : Les extensions sont des plugins que tu peux intégrer à ton site pour remplir certaines fonctions. Par exemple, ils peuvent te permettre d’intégrer une table des matières à chaque article, d’accélérer le chargement de tes pages, etc.
(9) : La section « utilisateurs » te permet de gérer qui peut accéder à ton tableau de bord et quels droits tu leur accordes. Par exemple, un rédacteur pourra créer un article, mais ne pourra pas le publier pour des raisons de sécurité.
(10) : Les outils sont une catégorie générale qui te permet notamment d’importer ou d’exporter des fichiers facilement.
(11) : Les réglages te permettent d’accéder à la partie technique de ton site pour modifier certains aspects, comme les permaliens, le format de l’heure, ou encore les paramètres pour pouvoir laisser un commentaire.

Maintenant que tu as une compréhension de base de cette interface, il est temps de personnaliser ton site à ta guise.

Étape 5 : Sélectionner et installer un thème WordPress

Maintenant que tu as un site en ligne, tu peux constater qu’il n’est pas vraiment esthétique. 🤢

C’est le moment de sélectionner un thème approprié pour obtenir un rendu plus professionnel.

Mais…

Faut-il opter pour un thème payant ou gratuit ?

Cette question est tout à fait pertinente, surtout que tu viens de dépenser quelques euros pour mettre ton site internet en ligne.

En réalité, il n’y a pas de réponse définitive : tu peux tout à fait trouver un thème gratuit qui répondra à tes attentes. Il est seulement nécessaire de bien examiner les capacités techniques et graphiques avant de prendre une décision.

➡️ De mon côté, je te conseille quand même d’opter pour un thème payant.

Pourquoi ?

Parce que tu auras d’une équipe rémunérée derrière qui va continuer à enrichir ce thème. Et surtout, ils le feront évoluer en fonction de WordPress qui se met à jour également.

Si ton thème n’est pas à jour par rapport à WordPress, cela peut entraîner des problèmes techniques sur ton site. Ou pire, cela peut créer des failles de sécurité, ce qui est dangereux.

Et si tu choisis un thème gratuit, l’équipe bénévole qui s’en occupe doit continuer à apporter des évolutions année après année. Soyons honnêtes : travailler bénévolement n’est pas durable à long terme. ❌

De plus, tu auras généralement un design plus attrayant et surtout plus fonctionnel, ce qui est un plus pour se démarquer des autres.

Que tu optes pour un thème payant ou gratuit, voici…

Les 5 critères pour sélectionner ton thème WordPress

On peut passer des heures à chercher LE bon thème WordPress. Cependant, cela ne devrait pas devenir une excuse pour procrastiner.

C’est pourquoi je te propose 5 critères à vérifier avant de confirmer ton choix:

  1. La popularité : un grand nombre de téléchargements, de nombreux retours des utilisateurs sur Internet, de nombreux avis, etc.
  2. La sécurité : le thème est-il régulièrement mis à jour ?
  3. Les fonctionnalités : jusqu’où peux-tu personnaliser ton site ? Est-ce que tout ce que tu veux faire sur ton site est possible ?
  4. Le design : la plupart des thèmes comprennent des modèles que tu peux utiliser pour avoir un rendu professionnel en un clic. Tu peux très souvent retrouver des démos en direct.
  5. Responsive mobile : ce critère est éliminatoire, de plus en plus d’internautes naviguent sur le web sur leur smartphone.

Si tu n’as pas envie de perdre du temps à rechercher un bon thème, tu peux regarder Kadence, Astra, GeneratePress ou encore Divi…

Tutoriel pour installer un thème WordPress

Aussi surprenant que cela puisse paraître, installer un thème WordPress est l’étape la plus simple de toutes celles que tu viens de faire.

Pour cela, il te suffit de cliquer sur « Apparence » dans la barre latérale à gauche de ton tableau de bord. Tu obtiendras cette page :

Tu as deux options :

  • soit cliquer sur le bouton « Ajouter » en haut pour importer le fichier depuis ton ordinateur ;
  • ou cliquer sur « Ajouter un thème  » qui te présentera le catalogue de thèmes disponibles sur WordPress ;

Une fois que tu as importé le thème, n’oublie pas de cliquer sur « Activer » pour le mettre en place !

Selon le thème que tu as sélectionné, tu pourras ensuite importer un modèle spécifique. Par exemple, le thème Kadence offre plus de 83 modèles différents :

Normalement, tu devrais déjà avoir fait ton choix, donc tu ne perdras pas ton temps à naviguer parmi toutes ces options.

C’est maintenant le moment de…

Étape 6 : les paramètres de base de ton site

Inutile de stresser, je ne vais pas t'embrouiller avec des détails techniques. Il suffit de suivre les étapes et tout se déroulera sans accroc !

Configurer les paramètres de base de ton site

Pour ce faire, clique sur « Réglage » dans la barre latérale gauche pour atterrir sur cette page :

Assure-toi bien que l’adresse de ton site commence bien par HTTPS. Normalement, ça devrait être le cas puisque nous avons déjà installé le certificat SSL.

Un peu plus bas, tu pourras personnaliser le format de l’heure sur ton site, le format de la date ainsi que le commencement de la semaine :

Sélectionne ce que tu préfères et n’oublie pas de sauvegarder les modifications en cliquant sur le bouton au bas de la page.

Maintenant, passons à…

La configuration de la structure des permaliens

Un permalien peut être défini comme un format d’URL par défaut pour tes articles.

Pour ajuster cela, clique sur « Permaliens » dans la section « Réglage ». Tu arriveras sur cette page :

Pour éviter de finir avec des URL interminables, je te suggère de choisir « Titre de la publication » et de sauvegarder les modifications.

Pour chaque article publié, l’URL par défaut sera : https://www.domaine.fr/nom-de-larticle/.

Bien entendu, tu pourras modifier chaque URL individuellement, mais au moins tu auras une bonne structure en cas d’oubli !

C’est tout pour cette section, maintenant tu dois décider si tu veux…

Autoriser ou non les commentaires sous les articles

Toujours dans la section « Réglages », mais cette fois dans la sous-section « Discussion », tu pourras choisir d’autoriser ou non les commentaires.

En cliquant dessus, tu devrais arriver sur cette page :

Il te suffit de cocher « Autoriser les commentaires sur les nouvelles publications » pour les permettre.

Certains blogueurs préfèrent désactiver cette option car ils sont fatigués de devoir modérer des commentaires automatisés laissés par des bots.

Si tu descends un peu plus sur cette page, tu pourras affiner l’autorisation de poster des commentaires pour te protéger de cela.

Il est maintenant temps de…

Définir une page d’accueil et une section blog

Pour ce faire, c’est très simple. Il faut à nouveau aller dans la section « Réglages » et choisir la sous-section « Lecture ».

Tu arriveras à cette page :

➡️ C’est ici que tu peux décider si tu veux que ton site ressemble à un magazine en ligne. Si c’est le cas, tu peux cocher l’option permettant à la page d’accueil d’afficher les derniers articles.

➡️ Si tu préfères avoir plus de contrôle et créer une page d’accueil attrayante, tu peux désigner une page que tu as dû créer au préalable.

➡️ La même chose s’applique pour la page contenant tous les articles, qui deviendra ta section blog.

Avec toutes ces étapes, tu viens d’ajuster les paramètres de base de ton site.

Bravo ! 🎉

Il est maintenant temps de passer à…

Étape 7 : Personnaliser ton site internet

Après avoir géré la partie technique, passons à l’aspect visuel de ton site. Cela comprend des éléments tels que la police d’écriture, les couleurs, les widgets, la disposition du site, etc.

D’abord, voyons comment…

Ajuster le look du site grâce à ton thème

C’est difficile de te donner des instructions précises ici, car cela dépend vraiment du thème que tu as choisi.

Cependant, je peux te dire que si tu cliques sur « Apparence » puis « Personnaliser », tu pourras faire des modifications que tu verras en temps réel sur ton site.

Tu verras une barre latérale avec différentes options et, à droite, ton blog qui se met à jour à chaque modification pour que tu puisses voir les changements :

Par exemple, l’option « Site Identity » te permet de modifier le logo de ton site ainsi que l’icône de l’onglet (favicon), que tu vois à gauche des onglets lorsque tu utilises Google Chrome.

Une fois que tu as terminé tes modifications, tu peux alors…

Modifier le pied de page (footer) et la barre latérale

Le pied de page, ou footer, est la section inférieure que tu retrouves généralement sur toutes les pages de ton site.

Il peut contenir des liens pour guider les visiteurs, du branding pour renforcer l’identité de marque de ton blog, ou d’autres éléments spécifiques pour améliorer ton référencement naturel.

C’est à toi de décider ce que tu veux y mettre. 👍

Par exemple, voici le pied de page du site jeuxvideo.com :

La barre latérale, quant à elle, est une colonne qui s’affiche à gauche ou à droite de ta page, selon ton choix. Là encore, tu peux choisir ce que tu veux y mettre.

Tu peux en créer différentes selon les types de pages que tu as sur ton site.👍

Par exemple, voici la barre latérale d’un blog spécialisé sur les chiens, caniprof.com :

Comme tu le vois, le blogueur utilise cette espace pour proposer une offre d’assurance pour chiens en affiliation.

Pour modifier ces éléments, il suffit de te rendre dans l’onglet « Apparence » de ton tableau de bord, puis « Widgets ».

Tu verras alors quelque chose comme ceci :

Il te suffit de cliquer sur le « + » pour ajouter différents éléments selon tes envies. Cela peut être des images, du texte, des vidéos, etc.

Tu peux même en créer des spécifiques que tu pourras choisir chaque fois que tu crées un article, par exemple.

Maintenant, passons à la…

Création du menu

Pour cela, tu dois aller dans l’onglet « Apparence » puis le sous-menu « Menus ». Tu verras alors cette page :

WordPress te suggère automatiquement des pages que tu as déjà créées, mais tu as une liberté totale dans ce que tu peux y inclure.

Pour créer des sous-menus, c’est super facile !

Il te suffit de glisser les pages les unes sur les autres de cette façon :

structure du menu Et voilà, tu as réussi à personnaliser ton site ! Bravo ! 🎉

Tu peux maintenant passer à la suite…

Étape 8 : Installer des plugins complémentaires

Un plugin WordPress peut être défini comme un add-on qui va venir enrichir ton site en lui apportant des fonctionnalités additionnelles.

Il en existe une multitude, certains sont payants tandis que d’autres sont gratuits.

Pour les intégrer à ton site, c’est un jeu d’enfant. Tu dois juste aller dans la section « Extensions » qui se trouve dans la barre latérale de ton tableau de bord. Tu verras alors apparaître une fenêtre similaire à celle-ci :

Il te suffit ensuite d’inscrire dans la barre de recherche les noms des modules qui t’attirent puis de cliquer sur « Installer maintenant » pour les intégrer à ton site.

Passons maintenant en revue les plus cruciaux pour toi :

Il est essentiel de sauvegarder fréquemment ton site internet. Cela permet de ne pas perdre de données en cas de piratage, de problème technique ou autre. Ça t’épargnera la peine de tout recommencer !

Pour cela, tu peux ajouter UpdraftPlus qui est gratuit et te permet de mettre en place des sauvegardes automatiques.

Plugins pour accélérer la vitesse du site

Plus le script de ton blog est complexe, plus tes pages prendront du temps pour se charger. 😴

C’est pourquoi certains plugins se sont spécialisés dans l’optimisation de ton site. On peut par exemple citer Autoptimize qui est également gratuit :

Si tu veux accélérer davantage, tu peux opter pour WP Rocket qui est un module payant, mais reconnu comme étant plus performant. 💪

Plugin pour la gestion du cache

Le cache peut être défini comme une sorte de mémoire qui réutilise les informations stockées au lieu de devoir les charger à chaque visite.

Ainsi, en évitant le chargement, cela permet d’accélérer ton site internet. 🚅

Pour obtenir ce résultat, tu peux opter pour le module WP Fastest Cache qui est encore une fois gratuit :

Plugin pour gérer le plan du site (sitemap)

Le plan du site ou sitemap en anglais est un fichier présentant l’architecture d’un site web.

En termes de référencement, il est conseillé de fournir à Google ce plan de site afin qu’il puisse comprendre plus rapidement ton site et sa structure.

Pour cela, tu peux utiliser le module gratuit XML Sitemaps :

Une fois généré, il te suffira de fournir le lien de ton sitemap à Google Search Console. Aussi simple que ça !

Passons maintenant à la dernière étape, et c’est celle qui va te demander le plus d’efforts durant ton parcours de blogueur !

Étape 9 : Ajouter du contenu à ton site

Selon un vieux dicton anglo-saxon, « Le contenu est roi » (Content is King). Cependant, il est crucial de savoir comment l’ajouter à ton site ! Et c’est exactement ce que tu vas apprendre maintenant.

Les trois différences entre page et article

Comme tu l’as déjà découvert lors de la présentation de l’interface WordPress, tu as la possibilité de publier des articles et des pages.

Les articles sont habituellement signés par un auteur, commentés, catégorisés et même datés. Par exemple, ce guide que tu lis actuellement est un article.

Par contre, les pages sont destinées à rester statiques. On peut mentionner par exemple une page « À propos » ou « Mentions légales ».

Les trois différences principales sont :

  • Les pages sont intemporelles, tandis que les articles sont datés
  • Les articles sont inclus dans le flux RSS, contrairement aux pages
  • Les pages peuvent être hiérarchisées, tandis que les articles seront catégorisés

Intégrer des médias sur le site internet

Pour donner une identité à ton contenu, tu peux utiliser des images, des infographies ou même des formats audio.

Pour ce faire, tu n’as qu’à te diriger vers l’onglet « Médias » de la barre latérale du tableau de bord. Tu verras cela à l’écran :

Il te suffira de faire glisser les éléments que tu souhaites importer ou de cliquer sur « Sélectionnez des fichiers ».

Ils seront sauvegardés dans la médiathèque de ton site et tu pourras y puiser à chaque fois que tu en as besoin.

La distinction entre les tags et les catégories

Comme tu l’as remarqué ci-dessus, tu peux catégoriser les articles. Pour ce faire, tu peux utiliser les tags ainsi que les catégories. Mais quelles sont leurs différences ?

👉 C’est ce que nous allons examiner immédiatement.

La catégorie va te permettre de créer un thème pour regrouper des articles. Le tag, quant à lui, va permettre d’affiner cette organisation.

Par exemple, tu peux créer une catégorie « Cuisine européenne » et différents tags « Cuisine française », « Cuisine italienne », etc.

Tutoriel pour insérer du contenu sur WordPress

Que tu rédiges un article ou une page, la méthode est presque identique. Tu as juste à cliquer sur « Ajouter » dans l’onglet « Page » ou « Article » selon ce que tu veux réaliser.

Tu verras cela :

  • (1) : C’est ici que tu peux rédiger le titre de ton article.
  • (2) : Comme sur un logiciel de traitement de texte, tu peux écrire ou coller le texte que tu as déjà rédigé. Ce sera le corps de ton article.
  • (3) : En un clic, tu peux intégrer du contenu multimédia dans ton article.
  • (4) : Tu peux alterner entre visuel ou texte si tu préfères le format HTML.
  • (5) : Cette section te permettra de paramétrer la publication de l’article selon tes désirs.
  • (6) : L’image mise en avant sera celle utilisée comme vignette lorsque ton thème affiche tous les articles à la suite.
  • (7) : C’est ici que tu pourras sélectionner la catégorie dans laquelle tu veux classer ton article, et également les tags que tu souhaites ajouter, si tu le désires.

Est-ce que tu réalises ?

Tu sais maintenant comment créer un site WordPress de bout en bout. Et si tu as suivi mes conseils en temps réel, tu l’as fait !

Félicitations ! 🎉

Maintenant, tu te demandes probablement…

Comment attirer des visiteurs sur ton site WordPress?

Cette question est probablement celle que se posent tous les créateurs de sites débutants. C’est même l’un de mes objectifs : t’apprendre à éditer un site et à le monétiser.

Chacun trouvera son domaine de prédilection, certains seront meilleurs en référencement naturel, d’autres dans l’acquisition de trafic via les réseaux sociaux.

Ainsi, des lecteurs découvriront ton site chaque jour (et gratuitement !). Bien sûr, je vais aborder toutes les manières possibles d’attirer des visiteurs, donc reste connecté avec moi ! 😃

Des réponses à tes questions

Oui, WordPress est en effet une plateforme open source, ce qui signifie que tu peux la télécharger et l’utiliser sans frais. Cependant, il est important de rappeler que même si WordPress est gratuit, tu devras tout de même payer pour héberger ton site WordPress. Cette hébergement se fait généralement via un fournisseur de services d’hébergement web, qui facturera des frais mensuels ou annuels.

Certaines personnes, en particulier les développeurs, critiquent parfois WordPress pour sa structure de code qui peut être assez lourde. C’est vrai qu’un site construit manuellement en HTML peut souvent être plus rapide qu’un site créé avec WordPress. Cependant, WordPress reste le choix le plus facile pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec le codage (pour être honnête, même mon site Bicyclettman.com est construit avec WordPress).