Mon avis sur les panneaux solaires Goal Zero Nomad 50 et BigBlue 28W

Brève présentation de mon voyage à vélo autour du monde

Épris de liberté et amoureux de la nature, je me suis lancé dans un voyage à vélo audacieux et inspirant : un périple à travers le monde, depuis les paysages pittoresques de la France jusqu’aux mystérieuses terres d’Asie. Un voyage s’étendant sur plusieurs années, mes pédales sont destinées à fouler les cinq continents, totalisant plus de 70 000 kilomètres.

Pour moi, ce voyage n’est pas une course contre la montre. Au contraire, je m’y délecte de chaque instant, savourant la vie au rythme des saisons et des paysages qui défilent. Loin de chercher à voyager léger, j’apprécie le confort et l’autonomie que m’offre mon équipement.

La pierre angulaire de ce voyage est l’autonomie. Je tiens à pouvoir m’établir plusieurs jours dans des lieux retirés de la civilisation, à vivre selon mes propres règles, libre et indépendant.

Vivre hors réseau en voyage à vélo


L’autonomie énergétique est un enjeu fondamental lorsqu’on se lance dans un voyage de longue durée à vélo, surtout lorsqu’on sillonne des contrées isolées, bien loin des facilités de la civilisation moderne. La problématique se complexifie encore plus lorsqu’on travaille et entreprend sur le web en tant que nomade digital, à l’image de ce que je fais. Maintenir le lien avec le monde numérique est vital, car cela me permet non seulement de réaliser mes tâches quotidiennes, de rester en contact avec mes clients, de mettre à jour mes sites web, mais aussi de partager mon aventure avec ma communauté en ligne.

Pour répondre à ce défi, il est impératif d’avoir accès à une source d’énergie fiable et durable qui peut générer l’électricité nécessaire pour faire fonctionner mon ordinateur portable, mon smartphone et les autres appareils électroniques indispensables à mon voyage. L’énergie solaire s’est révélée être une solution écologique et pratique pour mon périple à vélo.

J’ai donc choisi de voyager avec deux panneaux solaires, le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W, afin de bénéficier du meilleur des deux mondes. Dans cet article, je vais partager mon expérience avec ces deux dispositifs, en espérant que cela pourra aider d’autres voyageurs et nomades numériques dans leur quête d’autonomie énergétique.

Dans ma quête d’autonomie énergétique, deux options de panneaux solaires ont retenu mon attention : le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W.

Le Goal Zero Nomad 50, comme son nom l’indique, offre une puissance de 50 watts, idéale pour charger des batteries de grande capacité. Il est conçu pour être léger et portable, avec une attention particulière portée à la durabilité et à l’efficacité. Ses panneaux solaires sont protégés par une enveloppe robuste et résistante aux intempéries, ce qui le rend particulièrement adapté aux conditions extérieures difficiles que je peux rencontrer lors de mon voyage.

Le BigBlue 28W, quant à lui, est un panneau solaire plus compact avec une puissance de 28 watts. Il se distingue par son poids plume et son design pliable qui le rend facile à transporter et à ranger. Le BigBlue 28W est également équipé de ports USB intégrés, ce qui facilite la connexion directe de mes appareils électroniques pour les charger.

Ces deux panneaux solaires sont mes compagnons fidèles tout au long de mon voyage, fournissant l’énergie nécessaire pour alimenter mon nomadisme digital. Dans les sections suivantes, je vais partager plus en détail mon expérience avec le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W, pour vous aider à comprendre comment ces outils peuvent soutenir un voyage à vélo en autonomie énergétique.

Pourquoi les panneaux solaires ?

L’autonomie énergétique est l’un des aspects les plus importants lorsqu’on est nomade digital et voyageur. C’est encore plus vrai quand on s’aventure dans des endroits reculés où l’accès à une source d’électricité fiable peut être un défi. C’est là qu’interviennent les panneaux solaires.

Dans mon cas, j’utilise une combinaison de matériel et de solutions énergétiques renouvelables pour rester connecté et productif pendant mon voyage. Mon MacBook Air M1 est essentiel pour le développement web et la gestion de mes sites. Mon iPhone 11 me permet de rester en contact avec mes clients et ma communauté en ligne. Quant à ma caméra Insta360 X3, elle capture les moments précieux et les panoramas à couper le souffle que je rencontre en cours de route.

Cependant, tous ces appareils nécessitent une source d’énergie pour fonctionner. C’est là que mes panneaux solaires, le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W, entrent en jeu. Ces deux panneaux solaires, alliés à mes trois batteries robustes (deux de 26800mAh 100W et une de 10000mAh), me fournissent l’électricité dont j’ai besoin pour alimenter mon matériel.

L’énergie solaire est une solution évidente pour le voyage à vélo en raison de son caractère renouvelable et écologique. De plus, la technologie solaire a fait d’énormes progrès ces dernières années, ce qui signifie que les panneaux sont de plus en plus efficaces et portables. Ils peuvent générer une quantité importante d’énergie, même par temps couvert, ce qui me permet de recharger mes batteries tout au long de la journée.

En choisissant les panneaux solaires comme source d’énergie, je m’assure non seulement une autonomie énergétique où que je sois, mais je participe également à la protection de notre planète en optant pour une énergie propre et renouvelable. C’est un choix que je recommande vivement à tous les voyageurs et nomades digitaux qui cherchent à combiner aventure et travail de manière durable et respectueuse de l’environnement.

Le panneau solaire Goal Zero Nomad 50

Le panneau solaire Goal Zero Nomad 50 est un partenaire précieux dans mon voyage. Il allie une puissance remarquable à une portabilité efficace, offrant une solution d’énergie renouvelable fiable, même dans les endroits les plus isolés.

Ce panneau est doté d’une puissance de 50 watts, ce qui le rend capable de charger rapidement mes batteries de 26800mAh. Il dispose d’un port USB intégré pour une utilisation directe, ainsi que d’un port 8 mm pour se connecter à des batteries Goal Zero plus volumineuses. Les fonctionnalités intelligentes comme la technologie de chargement intelligent assurent une efficacité optimale et protègent vos appareils pendant le processus de chargement.

L’un des aspects les plus impressionnants du Goal Zero Nomad 50 est sa conception durable. Les cellules solaires sont protégées par une enveloppe robuste qui résiste aux intempéries, assurant une longévité et une performance constantes, même dans des conditions difficiles. De plus, il est léger et sa conception pliable le rend facile à transporter et à ranger lorsqu’il n’est pas utilisé.

Dans l’ensemble, le Goal Zero Nomad 50 est un panneau solaire polyvalent qui offre une combinaison attrayante de puissance, de durabilité et de portabilité. C’est un investissement judicieux pour tout voyageur ou nomade numérique cherchant à assurer une autonomie énergétique lors de ses déplacements.

Mon expérience personnelle d’utilisation du Goal Zero Nomad 50 lors de mon voyage à vélo.

Il est vrai que je n’utilise pas le panneau solaire Goal Zero Nomad 50 quotidiennement, surtout durant les journées où je couvre de longues distances à vélo. Son poids supplémentaire de plus de trois kilogrammes peut être ressenti lors de ces étapes.

Cependant, lorsque je décide de faire une pause dans un endroit éloigné et immergé dans la nature, ce panneau solaire devient mon précieux collaborateur. Il est essentiel pour recharger mes batteries, me permettant de maintenir mon autonomie énergétique et de continuer mon travail de développeur web, même dans les endroits les plus isolés de la planète.

Les avantages et les inconvénients du Goal Zero Nomad 50

Au cours de mon voyage à vélo autour du monde, le panneau solaire Goal Zero Nomad 50 s’est révélé être un allié précieux, mais il a également présenté certains défis. Voici mon retour d’expérience, détaillant les avantages et les inconvénients de ce modèle.

Avantages :

  1. Fiabilité et efficacité : Le panneau solaire Goal Zero Nomad 50 a une puissance de 50 watts, ce qui le rend efficace pour charger rapidement mes batteries, même lorsque je suis au milieu de nulle part.
  2. Durabilité : La robustesse du panneau est un atout majeur. Il a survécu à différentes conditions climatiques sans perdre en efficacité. Sa construction résistante à l’eau et aux intempéries lui permet de rester opérationnel même dans des conditions difficiles.
  3. Portabilité : Malgré sa taille, le panneau est pliable et assez compact pour être facilement emballé et transporté.
  4. Chargement intelligent : Le panneau solaire dispose d’une technologie de chargement intelligent qui optimise l’efficacité et protège mes appareils pendant le processus de chargement.

Inconvénients :

  1. Poids : Pesant plus de trois kilogrammes, le poids du panneau solaire est l’inconvénient majeur, surtout lors de longues journées de vélo.
  2. Dépendance aux conditions météorologiques : Comme tous les panneaux solaires, son efficacité dépend des conditions météorologiques. Les jours nuageux ou pluvieux peuvent ralentir considérablement le processus de chargement.
  3. Prix : Le Goal Zero Nomad 50 est un investissement important. Il peut ne pas être le choix le plus économique pour tous les voyageurs à vélo ou les nomades numériques.

Il est important de noter que mon expérience avec le panneau solaire Goal Zero Nomad 50 peut varier en fonction de nombreux facteurs, notamment la localisation géographique, l’utilisation des appareils et les conditions météorologiques.

Voici une fiche technique pour le panneau solaire Goal Zero Nomad 50

Spécifications techniques:

  • Type de panneau: Monocristallin
  • Puissance Max: 50 Watts
  • Ports: 1 port USB (5V, jusqu’à 2,4A, 12W max), 1 port 8 mm DC (14-22V, jusqu’à 3A, 50W max)
  • Tension de circuit ouvert: 18-22V
  • Cellules solaires: Monocristallines
  • Poids: 6.85 lbs (3.1 kg)
  • Dimensions (déplié): 28.5 x 37 x 1 in (72.4 x 94 x 2.54 cm)
  • Dimensions (plié): 11.5 x 7.2 x 2.5 in (29.2 x 18.4 x 6.4 cm)

Caractéristiques:

  • Conception pliable: Facile à transporter et à ranger. La conception pliable le rend parfait pour une utilisation en voyage.
  • Durabilité: Les cellules solaires sont protégées par une enveloppe robuste et résistante aux intempéries.
  • Chargement intelligent: Technologie de chargement intelligent pour une efficacité optimale et une protection de l’appareil pendant le processus de chargement.
  • Compatibilité: Compatible avec la plupart des appareils USB et des batteries Goal Zero.

Le panneau solaire BigBlue 28W

Compact et léger, le panneau solaire BigBlue 28W est une pièce maîtresse de mon ensemble d’équipements. Ce panneau solaire est conçu pour la portabilité, avec un design pliable qui facilite son transport et son rangement, même dans des espaces restreints. Malgré sa taille réduite, ce panneau est capable de fournir jusqu’à 28 watts de puissance, ce qui est suffisant pour charger efficacement la plupart de mes appareils électroniques, comme mon téléphone, ma lampe frontale et mes batteries de camera.

Ce panneau solaire est équipé de cellules solaires de haute efficacité qui maximisent la conversion de l’énergie solaire en électricité. Il est aussi doté de ports USB intégrés, ce qui me permet de brancher directement mes appareils sans avoir besoin d’adaptateurs supplémentaires. L’une de mes caractéristiques préférées du BigBlue 28W est son système de régulation intelligente, qui ajuste automatiquement le courant de sortie en fonction de l’appareil connecté, garantissant ainsi une charge sûre et efficace.

En termes de durabilité, le BigBlue 28W ne déçoit pas non plus. Sa conception robuste et résistante à l’eau le rend parfaitement adapté aux conditions extérieures changeantes que je rencontre lors de mon voyage. Que ce soit sous un soleil de plomb ou sous une averse, ce panneau solaire continue de fournir de l’électricité de manière fiable.

Dans l’ensemble, le BigBlue 28W est un excellent choix pour quiconque cherche une solution d’énergie solaire portable et efficace. Sa combinaison de puissance, de portabilité et de durabilité le rend idéal pour mon mode de vie de nomade digital.

Mon expérience personnelle d’utilisation du BigBlue 28W lors de mon voyage à vélo.

Le BigBlue 28W est un allié de taille dans ma quête d’autonomie énergétique. Habituellement fixé à l’arrière de mon vélo, il se s’occupe de recharger ma petite batterie de 10000mAh au fil de mes périples.

Ce panneau solaire compact et léger a prouvé son efficacité particulièrement lors de la recharge de mon iPhone 11. À pleine lumière du soleil, il suffit d’à peine une heure pour ramener ma batterie de téléphone à sa capacité maximale. Un atout considérable lorsque l’on est constamment en déplacement.

Au début de mon aventure, le BigBlue 28W était mon unique source d’énergie solaire. Sa taille pratique et son poids plume le rendent extrêmement utile pour alimenter tous mes petits appareils électroniques. Cependant, il convient de noter qu’il ne fournit pas suffisamment d’énergie pour recharger efficacement mon MacBook Air M1, d’où la nécessité d’ajouter à mon arsenal le panneau solaire Goal Zero Nomad 50.

Les avantages et les inconvénients du BigBlue 28W

Comme tout produit, le panneau solaire BigBlue 28W a ses forces et ses faiblesses que j’ai pu découvrir tout au long de mon voyage à vélo. Voici mon analyse basée sur mon expérience personnelle.

Avantages du BigBlue 28W :

  1. Compacité et Légèreté : Sa taille compacte et son poids léger le rendent facile à transporter et à ranger. Il est parfait pour une utilisation nomade et s’adapte facilement à divers environnements.
  2. Chargement rapide des petits appareils : Il offre une charge rapide et efficace pour les petits appareils électroniques tels que mon iPhone 11. En une heure environ, mon téléphone est complètement rechargé.
  3. Facilité d’utilisation : Sa simplicité d’utilisation est également un gros plus. Il est facile de le fixer à mon vélo et de le connecter à mes appareils grâce à ses ports USB intégrés.

Inconvénients du BigBlue 28W :

  1. Puissance limitée : Sa puissance de 28 watts est insuffisante pour recharger efficacement des appareils plus gourmands en énergie, comme mon MacBook Air M1. Pour cela, j’ai dû me tourner vers un panneau solaire plus puissant, le Goal Zero Nomad 50.
  2. Dépendance à la luminosité solaire : Comme tout panneau solaire, le BigBlue 28W est dépendant de la luminosité solaire. Il fonctionne à merveille sous un soleil brillant, mais sa performance peut être limitée par temps nuageux ou dans des environnements ombragés.

Voici une fiche technique pour le panneau solaire BigBlue 28W

Spécifications techniques :

  • Type de panneau : Polycristallin
  • Puissance Max : 28 Watts
  • Ports : 3 x USB-A (5V, jusqu’à 4.8A, 24W max)
  • Efficacité de Conversion : 21.5 – 23.5%
  • Cellules solaires : Polycristallines
  • Poids : 21.9 oz (620g)
  • Dimensions (déplié) : 33.111.10.2in (8402825mm)
  • Dimensions (plié) : 11.16.31.3in (28216033mm)

Caractéristiques :

  • Conception pliable : Facile à transporter et à ranger. La conception pliable le rend parfait pour une utilisation en voyage.
  • Durabilité : Les cellules solaires sont protégées par une enveloppe robuste et résistante à l’eau.
  • Chargement intelligent : Technologie de chargement intelligent pour une efficacité optimale et une protection de l’appareil pendant le processus de chargement.
  • Compatibilité : Compatible avec la plupart des appareils USB.

Voici ma conclusion

Alors que je continue à parcourir le monde à vélo, la valeur de mes fidèles compagnons de route, les panneaux solaires Goal Zero Nomad 50 et BigBlue 28W, ne cesse de s’accroître. Ces outils robustes et efficaces sont devenus les piliers de mon autonomie énergétique, une composante essentielle de ma vie de nomade digital.

Peu importe le paysage qui défile devant moi, que ce soit une plage paisible, une vallée verdoyante ou un sommet montagneux aux vues à couper le souffle, ces panneaux solaires fournissent l’énergie nécessaire pour alimenter mon travail, maintenir ma connexion avec le monde et documenter chaque instant précieux de cette aventure extraordinaire.

Ces panneaux sont bien plus que de simples chargeurs solaires. Ils sont les gardiens de ma liberté, des outils précieux qui m’offrent la possibilité de vivre cette expérience unique tout en restant connecté avec l’extérieur. Malgré le poids supplémentaire qu’ils ajoutent à mon vélo, les possibilités qu’ils offrent en termes d’autonomie énergétique compensent largement cet inconvénient.

Cependant, je dois préciser que ces panneaux solaires ne sont pas la solution idéale pour ceux qui cherchent à voyager léger à vélo. Ils constituent un poids supplémentaire non négligeable et nécessitent une certaine organisation pour une utilisation optimale. Mais si vous êtes, comme moi, prêt à faire quelques compromis pour bénéficier d’une véritable indépendance énergétique, alors le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W méritent toute votre attention.

En conclusion, je ne saurais trop recommander ces deux panneaux solaires, le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W, à tous les nomades numériques ou voyageurs à long terme cherchant une solution d’autonomie énergétique fiable. Ils ont fait leurs preuves à maintes reprises lors de mon voyage, fournissant une énergie vitale dans des endroits isolés où les alternatives d’alimentation étaient inexistantes.

Le Goal Zero Nomad 50, avec sa conception robuste et sa haute puissance de sortie, est idéal pour les appareils plus gourmands en énergie comme un ordinateur portable, tandis que le BigBlue 28W, compact et léger, s’avère parfait pour charger efficacement des appareils plus petits comme un smartphone ou une lampe frontale.

Il est important de noter que ces panneaux solaires ne sont pas la solution la plus légère pour un voyage à vélo. Cependant, pour ceux qui, comme moi, sont prêts à porter un peu plus de poids pour l’indépendance énergétique qu’ils offrent, ces panneaux sont un investissement qui en vaut largement la peine.

En somme, le Goal Zero Nomad 50 et le BigBlue 28W sont des produits d’exception que je recommande chaleureusement à tous ceux qui cherchent à concilier aventure et travail, et qui rêvent de vivre une vie véritablement autonome sur la route.